Ce que nos administrations autorisent et ce que les agriculteurs et céréaliers font avec l'eau est aussi grave que la disparition des abeilles et pourtant cela n'émeut même pas nos médias, ni nos dirigeants et ni nos élus écolos... ?

arrosage maïs

Pendant que nos écolos parisiens se gavent avec le homard, ils laissent crever notre flore et notre faune et tarir nos cours d'eau, car tous doit mourir pour faire pousser le roi maïs en pleine sécheresse, ils sont tous devenu fous !

26.02.09 068

Photo 062

Photo 131

Non ! Messieurs les Céréaliers, vous n'avez pas le monopole de la nature & ni celui de l'eau. Pourtant !

C'est à méditer: l’agriculture occupe aujourd’hui 11 % de la surface des terres émergées de la planète aux fins de la production végétale et utilise 70 % de toute l’eau tirée des aquifères, des cours d’eau ...

Avant l'eau était si belle qu'on pouvait s’y baigner en plein mois d'août. On voyait les écrevisses, les anguilles, poissons nagés dans une eau limpide, en soulevant un caillou, parfois on pouvait surprendre une jolie salamandre jaune et noir ou un triton vert et noir. Les poules d'eau marchaient sur l'eau, les martins-pêcheurs toujours aussi flamboyants en bleu orangé, et les aigrettes à la blancheur immaculée squattaient en permanence le ruisseau du Freussin. Des nuées de délicates libellules aux couleurs tendres du vert au bleu et parfois jusqu'au noir. Maintenant les éphémères sont caducs avants d'avoir trouvé un nénuphar. Toute cette faune à hélas disparut à jamais. Et si vous persistez dans votre entreprise de délabrement vous aurez très bientôt la peau de vos semblables aussi.

En haut le Freussin en 2007

En bas le Freussin en 2017

DSCF0149[1]

DSCF0137

DSCF0135

poissons morts

Ce que nos administrations autorisent et ce que les agriculteurs et céréaliers font avec l'eau est aussi grave que la disparition des abeilles et pourtant cela n'émeut même pas nos médias, ni nos dirigeants et ni nos élus écolos... ?


Avant l'eau était si belle qu'on pouvait s’y baigner en plein mois d'août. Pêcher aussi des écrevisses, des anguilles voir aussi des poules d'eau et des martins-pêcheurs d'un bleu extraordinaire toute cette faune a hélas disparue à jamais.

Encore un petit effort messieurs en persistant, vous finirez par transformer vos mottes cultivables en une grande vallée de sable aride. Entre la valse des préfets tous les deux ans et le "Seigneur de l'eau" du Conseil général en fin de carrière. Les céréaliers profitent pleinement pour prélever toujours plus de volume en allant plus en profondeur dans les abysses du sous-sol. Les préfets et les élus départementaux laisseront faire jusqu'à quand...? 

Ces égoïstes qui se sont appropriés de notre eau qui est pourtant notre bien à tous. Ils arrêteront quand ils auront asséché complétement notre vallée et qu'ils auront tous pollué. Les nappes phréatiques restantes exploseront sous les taux de l’intolérance néfaste pour la santé humaine, et cela, pour la culture d'une seule plante originaire de l'Amérique Centrale, “le maïs”  à vouloir le faire pousser dans nos contrées en zone non humide alors que cette plante n'est heureuse que les pieds dans l'eau. Quel gâchis.. ! 

Sommes-nous conscients que nous laissons entre les mains de ces personnes une bombe qui un jour va détruire définitivement des pans entiers de la nature et de la vie dans certaines régions... ?

Nitrates :

Possible : cancer de l’estomac, de la vessie, de la prostate

Pesticides :

Probable : maladie de Parkinson

Possible : tumeurs du cerveau, leucémies et lymphomes

Cela fait dix ans que j'ai interpellé notre Seigneur de L'eau du département de la Charente-Maritime qui était en pleine campagne pour son nouveau et dernier mandat de sénateur. Je lui avais signalé « que les céréaliers avec l'eau n'y allaient pas avec le dos de la louche, comme des forcenés, ils assèchent, en  polluant nos nappes phréatiques de notre vallée du Fressin. Ils iront jusqu'au-boutismes, tant qu'ils pourront faire pisser en grosse quantité le grain de maïs à l'hectare et peu importe les conséquences. Ils se comporteront, comme si plus rien ne pouvait s'opposer à l'épuisement de l'eau qu'ils ont eux-mêmes programmée .»

"Le Seigneur de L'eau" m'a toisé avec cette arrogance méprisante accompagnée d'un haussement des épaules, comme si j'étais l'abrutie du village et qu'en plus avec mon intervention je lui avais manqué de respect.

Beaucoup de nos élus pensent qu'ils sont toujours au fait d'une maîtrise indiscutable et qu'eux seuls détiennent le bon et le vrai choix pour le bien de notre société dans notre département.

Ce qui me fait encore le plus bondir, c'est quand monsieur le préfet demande par arrêté aux particuliers de rationner leur consommation d'eau alors que leur consommation annuelle ne correspond qu'à 10 minutes seulement d'un prélèvement de celle d'un céréalier... Franchement ! De qui se moque-t-on ? En plus, l'eau que vous nous servez au robinet est d'une qualité douteuse venant certainement d'un retraitement quelconque, elle est si grasse que sur notre corps, elle est impossible à essuyer. Vous avez aussi privé pendant 10 jours une ville comme Royan d’eau potable que vous avez mis au régime de l’eau en bouteille, alors que la bonne eau était utilisée pour arroser le maïs. 

Pendant que nos fous furieux se servent directement dans nos sources et nappes phréatiques, qui devraient être réservées uniquement à l’usage du particulier. Au lieu d'assécher et d'empoisonner des régions entières avec votre maïs qui n'est qu'une immense calamité pour notre eau, comme l'huile de palme l'est aussi dans les régions tropicales à cause de la déforestation massive. Pour arrêter ce massacre, pourquoi ne pas cultiver plutôt le quinoa qui grâce à sa sobriété et le nul besoin de traitement, il préservera nos ruisseaux et nos nappes, en plus, il a de nombreuses qualités, nutritionnel pour les humains.

Et vous, messieurs les écolos du département après avoir été élus a l'élection européenne votre silence est un fracas assourdissant.

Voilà que, vous aussi, vous méprisez nos vallées avec ses ruisseaux sa faune, sa flore, il est vrai que dans vos tours en verre des assemblées européennes, vous n'entendez plus le clapotis de nos ruisseaux ni le coassement d'une grenouille. Cela de toute façon vous passe au-dessus de vos préoccupations, seul maintenant compte la bonne application tous azimuts de vos taxes vertes, vous autorisez aussi certaines cultures hybrides dans nos assiettes comme la nouvelle patate et la tomate que sont devenues des produits immondes à la consommation.

2365491_129_seisme-2_800x534p

En Charente-Maritime la terre a tremblé pour la deuxième fois, en plus, nous avons aussi les météorites qui nous passent au-dessus de nos têtes, les fourmis et les mille-pattes sortent de nouvelles interstices muraux et du sol à l'intérieur de la maison. Et ce n'est pas côté secrétaire de la mairie avec son humeur grincheuse qu'il faut espérer un réconfort "Ah mais ! la commune n'a subit aucun sinistre, en plus les dix jours sont passés" quoique la deuxième secousse datée de 7 jours. Je ne comprends rien dans cette mairie, j'avais l'impression de faire l’aumône, faut-il passer par l'intercommunalité ou directement par la préfecture pour effectuer une déclaration mais enfin ! c'est quoi ce bordel...? Va-t-il falloir subir aussi un tsunami du fleuve Charente ou se prendre la chute d'une météorite sur la mairie pour être pris en considération...?

Cent ans ! l'enfer de Verdun, quel gâchis & quelle abomination ! d'avoir eu à sacrifier leurs fils de vingt ans.

DSCF0522

À quand la farine humaine des morts pour nourrir les prochaines générations ...? Ne riez pas ils le feront...

Bruxelles autorise le retour des farines animales

Les poissons d'élevage pourront à nouveau être nourris avec des farines de porc et de volailles à compter du 1er juin. Une méthode interdite en Europe depuis le scandale de la vache folle...

lemonde.fr

farine animale

On devrait surtout obliger les apiculteurs à avoir des vastes prairies autour de leur rucher, avant de s'installer au lieu d'implanter leur rucher proche d'une culture de tournesols pour obtenir de la quantité de miel de très mauvaise qualité pourris chimiquement "interdit aux femmes enceintes."

prairie

Les Charentes touchées par une hécatombe apicole

Phénomène inédit, la mortalité a atteint 50 à 100 % dans certains ruchers Un désastre. Les Apiculteurs oscillent entre la tristesse et la colère ...

L'année d'avant La récolte du miel en 2015 fut très généreuse, mais curieusement les apiculteurs sont restés très discrets aucune manifestation de joie, car ils ne savent que pleurnicher...

Les céréaliers épuisent l'eau et les abeilles. Le miel n'est plus vertueux.
Nous devenons Alzheimer ou nous avons les intestins fragilisés de manger toute cette tambouille indigeste que nous propose la FNSEA, ce n'est plus de la culture que vous nous faites, c’est une putain ! ’hécatombe alimentaire encore un effort ! Vous arriverez bien à nous faire le soleil vert avant la fin de ce siècle..

1853523_359_abeille-1200_800x600p

Pour entretenir votre quota de radioactivité, 30 ans après, continuer à manger du sanglier, chevreuil, les châtaignes et les ceps.

Tchernobyl : des sites encore contaminés en France aujourd'hui

TCHERNOBYL - Trente ans après la catastrophe, une association a décidé de faire le bilan sur les niveaux de radioactivité dans les sols français...

Encore une idée vicieuse de feu Pasqua que le nuage allait contourner la France, sachant que les prochaines victimes du cancer de la thyroïde ne seraient atteintes et répertoriées que bien plus tard ....

champignon

Belin FNSEA

J'ai entendu des sanglots dans la voix de Fabius pour la COP 21, dommage qu'il n'en ait pas eu aussi pour les victimes du sang contaminé...

000_ARP4356832

la girafle

Regarde moi cette pétasse ! qui s'expose fièrement sur la dépouille de son assassinat.

Il faut être branque pour poser devant toutes ces dépouilles... Qu'ils régulent la population envahissante des sangliers c'est logique, mais la photo pour s'afficher pour avec leurs  trophées dans les médias était t-elle bien utile..?  

Ils ont quand même pris soin de planquer leurs fusils pour rendre la photo moins cruelle.

 

chasseur

Le promeneur étudiant tué par un chasseur en Isère a été confondu avec un chevreuil

Le 10 octobre à 15h51 par charentelibre.fr (AFP) | Mis à jour le 10 octobre à 12h16

Si maintenant ils confondent un bipède à un quadrupède, il faut vite qu'ils auscultent un ophtalmo.

chevreuil-

Est ce que j'ai une gueule de chevreuil, moi...?

540984_576529605710198_409632803_n

DSCF0612

2445047579.2

DSCF0760

DSCF0733

Un paysage automnal

Planquez-vous c'est aujourd’hui le grand jour une averse de plombs va s'abattre sur nos toits...

Face à tant de débilité, laissons-les jouer avec un fusil en bordure de la route. Que peut-il se passer dans la tête d'un chasseur quand il joue de la gâchette avec une telle dextérité irrépressible à effectuer un carton sur un panneau de signalisation..? Mais, quand l'accident survient, c’est toujours la faute de la balle qui a ricoché. Vous avez raison de donner à certains irresponsables des permis de chasse à vie.

L'après-midi même habillé d'un anorak flashant dans les bois méfiance ! Certains sangliers portent aussi des gilets et des fusils à balles vagabondes...

La chasse dans une mauvaise passe

Depuis septembre, chasseurs et cueilleurs de champignons sont victimes d'accidents de chasse. En cause : l'imprudence, l'alcool et... le grand âge.

lemonde.fr

Des panneaux qui ont essuyé le tir vengeur d'un chasseur frustré qui a payé bien trop cher un permis de chasse pour le plaisir de rencontrer seulement des corbeaux sur son chemin ou d'avoir croisé un collègue qui avait des plumes de faisan qui sortait de sa gibecière ....

Aujourd'hui c'est promis on change le décor..

Adieux toi l'été 2015 ! Avec tes 40° du mois de juillet que nous n’oublierons et ton mois d'août orageux avec sa recrudescence de moustiques .

L'automne la pire période quand la nuit prend le pas sur la journée et quand en plus des personnes débiles nous suppriment volontairement une heure de jour en fin de journée pour parait-il faire des économies...? Aïe ! Aïe ! Ségolène, elle marche sur la tête....

La brume matinale à l'heure du grand café crème qui se languit lentement pour se dégager afin d'apercevoir ou non ? Le soleil de la journée.

L'arrivée aussi des champignons non comestibles ou comestibles irradiés, qui se souviennent d'un nuage nommé Tchernobyl qui a longé notre frontière sans jamais oser la traverser ce sont des vrais Spontex à capter toute la pollution des sols.

Le bolet de Satan non comestible.


Petit ! Nous n'irons plus au bois...

Mais, ne vois-tu pas là mon garçon ! Cette clairière avec son puits de lumière qui contraste avec la pénombre du sous-bois. Vois-tu aussi mon enfant ces drôles de guerriers en treillis qui nous refont l'Irak en s'invectivant bruyamment en tirant au jugé avec des chiens ameutés qui encerclent en hurlant un épais buisson pour faire sortir de son abri cette biche tapie et haletante qu'ils traquent depuis l'aurore... ?

Mais, déjà les chiens ont changé de proie à la découverte de ce corps sans vie derrière ce buisson. Une clameur vocifératrice s'éleva de la clairière d'où les guerriers s’accusèrent déjà mutuellement de la fusillade du cueilleur de champignons en K-Way vert allongé au sol sur un tapis de trompette des morts et de bogues de châtaignes, la gorge rougie par le passage d'une balle dite anonyme vagabonde ou ricocheuse ...

Un chasseur a sonné clairon pour rassembler chiens et fantassins afin de s'éloigner de ce lieu tragique où s'était blottie la biche mutine auprès du seul homme dans le bois qui n'était pas un spadassin à la solde d'une Acca.

Vois-tu Petit au nom de la connerie, nous n'irons plus au bois, imagine-toi un seul instant que tu puisses croiser à l'aube brumeuse ces guerriers falots, et que l'instant suivant tu tombes à terre dans une nuit noire de l'enfer puisque c'est au fusil qu'ils éteignent la lumière.

Je dédie ce texte aux victimes mortes foudroyées qui ont été brisées par la trajectoire redoutable d'une balle dite vagabonde d'un chasseur.

Source : ONCFS Statistiques des accidents de chasse.
1997-1998 : 223 accidents de chasse : 75 légers, 104 graves, 40 ou 44 mortels (*)
1998-1999 : 259 accidents de chasse : 93 légers, 126 graves, 40 mortels
1999-2000 : 232 accidents de chasse : 76 légers, 116 graves, 40 ou 42 mortels
2000-2001 : 186 accidents de chasse : 67 légers, 96 graves, 23 mortels
2001-2002 : 167 accidents de chasse : 68 légers, 68 graves, 31 ou 40 mortels
2002-2003 : 181 accidents de chasse : 76 légers, 78 graves, 27 ou 29 mortels
2003-2004 : 201 accidents de chasse : 78 légers, 94 graves, 29 mortels
2004-2005 : 167 accidents de chasse : 68 légers, 74 graves, 25 ou 26 mortels
2005-2006 : 169 accidents de chasse : 84 légers, 61 graves, 24 mortels
2006-2007 : 179 accidents de chasse : 24 mortels
2007-2008 : 163 accidents de chasse : 15 mortels
Accidents de chasse 2008-2009 : 24 morts

Mes nuits les yeux fermés sont souvent plus belles que certains jours à rester les yeux grands ouverts sur les agissements de notre mairie... Jacki FREMONT

Notre mairie se comporte parfois comme une entreprise de sabotage pour détruire et dégrader certaines propriétés...

Le maire a dit le 20/11/2014 "Nous avons résolu l'évacuation des eaux pluviales du village du Pas Du Loup." Et pour le FREUSSIN vous les avez salement  aggravés, faut-il faire partie du conseil municipal et habiter le Pas Du Loup pour obtenir un travail sérieux… ?

Voilà que maintenant nos chers conseillés s’autocongratulent en plein conseil municipal..." Merci ! Pour la livraison des pierres", "laisse ! Il n'y a pas de quoi ! Moi, je te remercie d'avoir refait mon chemin."

Nous avons, nous aussi, dans notre mairie des éléments plus destructeurs que dame Nature. Voyez ça... ! Ils répétaient comme dans un refrain d'une chanson sordide « vous arasez , nous arasons, ils arasent" maintenant voyez le résultat... Ils vont encore se permettre de dire" que je suis un emmerdeur !"

Heureusement qu'ils sont passés par un bureau d'études sinon nous aurions subi carrément une énorme catastrophe l'écroulement du talus en entier au lieu de cet effondrement de terrain en bordure de la route.

Avant, nous n'avions pas ce genre de souci. Il aurait été tellement plus judicieux de faire une bordure de caniveau tout le long de la rue au lieu de tout détruire le bas-côté versant sur ma propriété en épargnant celui du voisin en aval, pourquoi cette mansuétude envers mon voisin Monsieur le Maire ? Tout cela pour qu'il puisse s'aventurer sur la route en charentaises et avoir ses trois poules au sec. Vous, vous autorisez à saccager ma propriété en amont par le  ravinement orienté volontairement de toutes les eaux pluviales du village sur ma parcelle sans me prévenir de vos intentions arbitraires sans essayer de trouver un consensus pour normaliser la situation, votre pratique est scandaleuse, elle est franchement minable ! Pitoyable ! Certainement pas compatible de la part d'un premier magistrat de la commune qui use d'un certain abus de pouvoir... !

DSCF6486

Voici une belle œuvre de démolition ! Il n'était pas utile de s'appeler Nostradamus pour connaitre à l'avance le désastre que cette déviation volontaire d'eau pluviale allait causer sur ma propriété en contrebas.

Et voilà le résultat ! L'accotement s'est effondré malgré mes avertissements. N'étant pas un membre du bureau d'étude, je suis l'emmerdeur public pour la mairie, je passe  systématiquement pour un idiot auprès de ces personnes   qui sont dotés d'un QI certainement très élevé, qu'ils ne vont pas en plus s'abaisser à écouter d'autres avis. De toute façon ce n'est pas grave, c'est nous qui subirons les désastres à répétition de leur décision et ce n'est pas non plus vos conseillés à prix d'or, en mocassin qui vivent dans leur bureau confortablement sans fenêtres sur notre rue seulement sur plan, en écoutant le seul avis douteux qui a franchi leur porte sans en n'assumer les conséquences.

DSCF6762

DSCF6756

DSCF2373

DSCF6748

Qu'il faille passer par une très haute audience pour obtenir l'évidence, c'est bien que quelque chose ne tourne pas rond dans notre mairie... Trois ans de procédure pour faire construire contraint en 48 h cette bordure... C'est à croire que d'implanter une nouvelle mairie, c’est plus facile que de créer une bordure de 6 mètres linéaires et combien de temps va-t-il falloir encore attendre pour obtenir le prolongement de cette bordure sur toute la longueur de la voie... ?

DSCF6506

DSCF0436

Encore des nouvelles normes de trie prochainement nous n'aurons plus rien à mettre dans notre poubelle par contre nous ferons plus de trajet pour nous rendre à la décharge et pour nous remercier de nos efforts tous les ans, nous subissons une hausse de la taxe ordure sans bénéficier d'aucunes consignes de verre ou de journaux. Jusqu'où vont-ils aller dans l'exploitation de ma poubelle ???


"c'est pourtant simple comme bonjour !" comme dirait notre maire pour se débarrasser des déchets verts sachant que lui il a à sa disposition les moyens en matériels pour s'en débarrasser.
Quant à vous chers administrés : Vous avez une décharge gratuite à votre disposition Le saviez-vous...?

{il ne manquerait plus qu'elle soit payante ! Car déjà elle n'est pas si gratuite que cela...}

n°1 Vous avez le choix de les rouler avec une brouette sur 9 km pour atteindre la décharge.

N°2 Sinon si vous avez le permis de conduire et un véhicule utilitaire pour vous, c'est parfait. Si par contre vous avez qu'un seul véhicule de tourisme et que vous ne désirez pas qu'il devienne un tombereau, l'affaire va devenir plus compliquée, il va falloir faire installer un attelage remorque et investir aussi dans la remorque en prévoyant aussi son abri. Ensuite, vous serez enfin équipé pour vous rendre aux jours et aux heures d'ouverture de cette fameuse décharge avec les compliments du maire, vous aurez enfin atteint une pleine plénitude et acquis une bien belle sérénité pour effectuer votre jardin et entretenir votre espace vert.

N°3 Vous avez aussi la solution de l'entreprise prestataire de services qui  vous facturera une décharge tout en se débarrassant de vos déchets verts ou autre sans aucun scrupule en lisière d'un bois pas trop loin de la route.

N°4 Sinon vous avez la solution la moins onéreuse vous arrêtez de faire du jardinage et vous laissez les feuilles mortes sous vos arbres en attendant le prochain grand coup de vent, dont vous ne manquerez surtout pas de laisser grand ouvert votre portail afin qu'elles partent dans la rue ou chez votre cher voisin le plus proche.

liberte-egalite-fraternite-2005

DSCF6339

" Liberté, égalité, fraternité : un triptyque très confidentiel dans son application dans certaines communes de nos campagnes..."

Voyage au fin fond de la péquenaucratie...

Déjà ce n'est pas dans les attributions d'un maire de dire à des agents de l’administration que je suis une personne "no gratta" et un emmerdeur cela, c’est de la diffamation Monsieur le Maire et ça se soigne aussi au tribunal, je suis un gêneur, oui ! Uniquement quand vous vous permettez de vous attaquer à nos biens et à notre santé, il est logique que nous, nous défendions de vos injustices, dans notre village je suis le seul à dire tout haut ce que tous les gens pensent tout bas en catimini, il n'est pas normal non plus qu'un maire se défausse sur ma personne pour exercer ses responsabilités, alors qu'il devrait être une personne neutre et juste au lieu d’amplifier et de dévier un désordre de voisinage sur mon compte. Pourquoi vous persistez à vouloir soutenir des personnes qui sont à la limite de la correctionnelle, car dépourvue de moralité et de bon sens alors qu'ils s'agglutinent comme des tiques dans votre sillage uniquement pour obtenir des privilèges que vous refuseriez à d'autres...?

Je vois dans le journal n°7 la leçon de Monsieur le Maire sur la démocratie Vous allez faire un signalement aux gendarmes, vous devriez simplement comme la plupart de vos administrés déposer une main courante ou une plainte à la gendarmerie..? Monsieur le Maire sachez que nous habitons un pays démocratique et merveilleux qui se nomme la France et non la Russie avec le FSB de Poutine à qui effectivement on fait des signalements qu'untel a refusé de s'abonner à la Pravda.

Je voudrais aussi vous dire que vous avez franchement de l'audace de parler de la démocratie vous qui vous asseyez confortablement dessus à l'encontre de certains administrés dont je fais hélas moi aussi les frais. Quand je vous téléphone sachant que vous êtes à votre bureau et que vous, vous dérobez sans cesse que ce soit pour prendre le téléphone ou de répondre aux courriers j'ai attendu jusqu'à quatre mois pour obtenir une réponse qui était en plus hors sujet quant aux mails eux ils restent souvent sans réponse pourtant je vous les adresse avec révérence et politesse...?

Vous choisissez vos interlocuteurs qui méritent ou pas à vos yeux votre écoute vous pensez que c'est cela un maire démocrate ? Vous n'arriverez jamais à me faire oublier avec regret notre ancien maire qui lui était toujours disponible et réactif pour satisfaire au maximum tous ses administrés de sa commune, mais lui il était un homme loyal et juste ce qui n'est plus le cas maintenant .

Liberté, égalité, fraternité : un triptyque très confidentiel dans son application pour certaines communes..."

Pernes_078

Quant à votre humeur taquine envers notre ancien Sénateur qui paraît-il vous envie votre marché le mercredi. Je vous trouve un peu crâneur... Moi voyez-vous, j'envie plutôt les équipements et les structures de sa commune proposant des activités culturelles et sportives ainsi que l'aménagement de sa voirie et de ses caniveaux jusqu'aux moindre petits bourgs de sa commune.

4028700615

IMAG0067

Bob tu oses toujours dire que ce n'est pas ton chien qui a mangé mes poules... Malgré mes trente clichés, tu es un fieffé menteur toi et ta clique à vouloir maintenir cette version.

Le repas de ton chien a été pantagruélique et pourtant tu t'obstines à vouloir toujours refuser la vérité même avec des preuves évidentes (J'ai 30 clichés à ma disposition pour confondre ta mauvaise foi ) quel genre d'homme es-tu exactement...?

IMAG0033

3603429436

3323726339.2

ET si cette fiction était réelle… ? Et que vous en seriez la victime, dans l’obligation de supporter ces trois crétins, méchants, jaloux, sans scrupules et terriblement vicieux tout en étant aussi des fieffés menteurs tous cela sous la bienveillance du plus haut magistrat et de ses élus de la commune, ils n’avaient qu’un projet s’unir pour faire de notre vie un cauchemar permanent. Comment vous, vous auriez réagi... ?


Nous habitons à 40 km de l'océan Atlantique, dans un marigot à crocodiles, devinez...? Nous sommes dans ce petit village depuis 2001 en Charente-Maritime, nous venions de la région lyonnaise. Rien ne nous a été épargné de là part de nos trois Daltons du village. Tout ce qui pue et encombre doit être systématiquement placé judicieusement en limite de notre mitoyenneté. Notre véhicule n'a pas été épargné non plus avec le dégonflage mystérieux à tour de rôle des 4 roues. C'est ainsi que nous subissons de multiples dégradations de nos biens de la part de nos trois malsains Daltons. Le premier Bob est un homme trop affable ça lui dégouline de partout, il est obséquieux et il manipule les autres. Alors qu'il est une mauvaise personne, le jour de la distribution du sans-gêne il était certainement en bonne place vu la proportion de culot et du vice qu'il a emmagasiné. Cet homme est capable de planter chez vous des acacias pendant votre absence, de traverser votre terrain pour installer l’épandage souterrain de sa fosse septique, il est aussi capable de tondre votre talus pour vous convaincre que ce talus lui appartient, il va aussi autoritairement vous détruire l'accès à votre rive du ruisseau en mitoyenneté pour nous empêcher de puiser de l'eau sous un prétexte farfelu ! Que le ruisseau lui appartient entièrement d'une rive à l'autre, car il aurait, paraît-il  en sa possession un accord non acté ? Si cela n'est pas débile ? Sauf pour le maire qui nous a fait comprendre à plusieurs occasions où allait son choix il fallait quand même avoir une grande foi envers ces gens ; car à deux reprises il a fait mention de cet accord imaginaire… Il peut aussi s'en prendre à votre tas de bois sur votre terrain qu'il va démolir sous le prétexte que cela le gêne pour circuler chez-vous... ? Enfin ! Quand il ne vient pas non plus sur notre talus pour casser ou boucher la sortie de la buse d'écoulement de l'eau pluviale du voisin. Ces faits ne s'inventent pas, hélas ! Ils subsistent toujours.

Le sport favori de ce couple est de renier les preuves indiscutables que vous lui mettez sous le nez.  D'ailleurs à force de mentir et de persister dans une aussi mauvaise foi, un jour, ils devront se méfier d'eux-mêmes, car ils finiront à se mentir à eux-mêmes... 

Son chien, paraît-il a été empoisonné en rendant visite aux poules de mon poulailler, alors que cela dure depuis 2008 malgré les courriers au propriétaire et à la mairie rien a bougé comme dab c'est une habitude...! Heureusement ! Ce maudit chien est toujours vivant, sinon j'aurais été encore le coupable et un sale type idéal bien nommé pour m'accuser de la mort de son chien. Son charmant carnassier a traversé deux clôtures grillagées pour atteindre l'intérieur du poulailler, sans manger aucune de mes poules, c'était seulement pour le fun ; les trois poules les triples à l'air, c'est le vilain renard qui a profité de ce désordre et du passage dans le grillage du chien pour venir les manger.

Ce qui est quand même effarant dans cette affaire, c'est nous qui, devions-nous protéger de leurs chiens en liberté sans que cela puisse choquer la mairie et les gendarmes ? En plus,  ce citoyen étant au service de la petite baronnie reconnaissante du coin qui en retour le préserve.

Pourtant, ce curieux type est pourtant le plus détesté de sa profession, malgré son rôle qu’il se donne de prof écolo pédagogue qu'il ne s'applique pourtant à lui, qui va tondre son terrain aussi ras qu'un parcours de golf en demandant ensuite à son voisinage de semer un maximum de fleurs pour que ses abeilles aient de quoi butiner.

Pour revenir au désastre subi dans mon poulailler, je suis toujours dans l'attente de l'indemnisation des dégradations. Faudrait-il  encore pouvoir posséder un minimum de bonnes manières pour être un parfait gentleman. Les gendarmes sur ordre ont dû se  convaincre que ce monsieur et son chien avaient eu vis-à-vis de nous de bonne manière pour refuser de prendre ma plainte malgré ma vingtaine de clichés attestant la visite à l’intérieur du poulailler. Mais, quand la mauvaise foi est reine tout est prétexte pour ne pas entendre la vérité. j'aurais dû capturer le chien pour lui faire une radioscopie de son estomac, afin d'obtenir la preuve indiscutable. De toute façon, c’est sûr, ce chien était trop bien éduqué, il était d'une délicatesse sans limites et avait de surprenante intention irrésistible pour défoncer les clôtures de grillage seulement pour venir souhaiter "une bonne nuit" à toute la volaille, ne riez pas ! Paraît-il que dans notre contrée cette pratique est courante entre chiens et poules.

Ah ! Que je désirerais moi aussi obtenir la naïveté de cet autre personnage de notre village  Forrest Gump qui n'est pourtant pas si crédule qu'il voudrait bien nous le faire croire, à trop vouloir se baigner avec les crocodiles dans le marigot trouble il est devenu lui aussi un animal fourbe en perdant toute logique, "quand on ignore la réalité d'un fait, on n'évite de l'énoncer"...

Après cette digression revenons à notre cher Bob, Il va certainement faire une nouvelle demande de subvention Européenne pour effectuer le règlement du sinistre de son chien, après avoir refait l'aménagement de ses locaux, il va certainement changer de brouette et demander encore une nouvelle subvention certainement pour un projet farfelu. Sachant déjà qu'il a mis la commune à contribution pour lui implanter des panneaux commerciaux à la charge des administrés de la commune..? Là où il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir.

Merci à la commune de servir la pub commerciale pour certaines personnes, alors que nous, nous n'avons même pas cette qualité de panneau pour indiquer nos bourgs… Quoi penser de l’Europe pas très regardante en acceptant certains projets non indispensables n'apportant surtout aucun bienfait pour notre commune, zéro embauche et aucune amélioration pour le commerce local à part de rénover un habitat. Quel est l’intérêt de subventionner des locaux commerciaux déjà existants pour un projet d’une salle de formation pour former des personnes à socialiser des hyménoptères et apprendre à obtenir auprès de l’Europe généreuse des subventions pour la bonne cause sauver le labeur de ses insectes. Cette action n’est qu’une pure fiction qui ne restera très certainement en l’état de projet dans l’imagination du demandeur... ??

Quand la France à 8 millions de personnes privées d'un emploi, ce n'est donc pas le fléau du chômage qui préoccupe, nos élus du département et de l'Europe pour accepter et d’attribuer des subventions prioritaires pour le confort de quelques privilégiés dont leur sport favori est de quémander toute sorte de subvention pour obtenir surtout de la liquidité. Quant au deuxième Bill grande gueule, c'est L'homme qui a vu l'homme et qui a vu ensuite la bête, il est en plus fallacieux et mystificateur. Il a le vice dans le corps tout ce qui est pourri et dégueulasse est toujours déposé précautionneusement proche de la mitoyenneté, afin que son proche voisin profite de sa merveilleuse délicatesse. Son dada, aménager les voies publiques longeant son domicile, ou transformer son bâti pour ensuite mettre au pied du mur les responsables et les élus municipaux en les défiant de lui accorder les travaux effectués. Parfois la mairie participe aussi à ses travaux en lui aménageant un large trottoir réduisant la largeur de circulation sur la voie, ne laissant que le minimum pour que le camion poubelle puisse passer dans ce goulot avec précaution pour ne pas arracher le rétro de sa voiture en stationnement. Lui et son épouse seraient des comiques s'ils n'étaient pas aussi effrayants avec leur idée fixe en pensant que la rue serait leur parking privé dans un rectangle imaginaire qu'eux seuls connaîtraient le contour, toujours en limite du parking de leur voisin qu’ils adorent taquiner, malgré une bonne marge de 2 mètres disponible à l'avant de son véhicule ? L’épouse de Bill est une personne très appliquée et elle suit au cm prêt les consignes de son époux pourvu que cela puisse gêner le voisin dans sa manœuvre, elle finira son œuvre à la main afin de placer le pare-choc de la voiture en alignement de la limite du parking... ? Cette monomanie maladive est telle à celle d’un robot programmé ne laissant aucun espoir à la réflexion humaine est franchement flippante.

À une époque entre BOB et Bill, ils avaient établi un deal pourri, à celui qui au volant de sa camionnette en roulant au milieu de la voie devait surprendre et effrayer leur voisin en arrivant par-derrière de celui-ci, marchant en bordure de cette route étroite en le frôlant pour l’envoyer dans le fossé.

Bill est aussi une fine gâchette il est un chasseur assidu, tout ce qu'il a mis en liberté un mois avant l'ouverture pour le compte de l'ACCA, avec les rares gibiers à poil qui ont survécu de l'année passée s’aventurant maintenant la mort aux trousses sachant qu’ils sont en sursis et bien seuls à se morfonde dans cette nature sans âme sans pouvoir perpétrer leur race et où ils ne doivent surtout sous aucun prétexte croiser le chemin de Bill pour ne pas devenir en une détonation assourdissante un pâté maison dans une terrine en gré ou une viande à barbecue pour le prochain repas des chasseurs.

Un jour cela finira bien en un accident de chasse, la fameuse balle qui ricoche sur le dos du sanglier ou sur un rocher pour finir sa course sur un chasseur ou sur un promeneur ou un cycliste sur un chemin hors du bois. Si vous lisez les faits des accidents de chasse la majorité des cas ce sont toujours des dommages collatéraux ou ami dû à une putain balle ricocheuse. Alors que la Maison aux Trois Paroles continue à piétiner avec allégresse son fronton, depuis la dernière élection du nouveau roitelet qui visait aussi la présidence de l’intercommunale. Généreux pour sa bande d'amis en les laissant aménager les espaces publics à leur guise en prenant un certain plaisir pour d'autres personnes à vouloir leur réduire gratuitement leurs propriétés à coup d'alignement arbitraire avec parfois des arrêtés municipaux farfelus inapplicables sur le terrain comme des alignements dans le vide d'un ravin ou en ignorant un bâti en bordure d'une route, sous des motifs et des prétextes litigieux : sachant que dans un prochain siècle, ils devront élargir la route du village alors qu’actuellement il n'arrive déjà pas à entretenir cette voie pour faire disparaître les nids de poule et les flaques d’eau persistantes après une averse. Nous flirtons sérieusement déjà avec des abus de pouvoir. L'un peut amicalement obtenir des m² sur la voie publique, alors que d'autres doivent céder du terrain gracieusement sur le dos de l’alignement.

Il est évident qu'ensuite dans un fracas assourdissant le dernier mot “ÉGALITÉ” devait  s’autodétruire à son tour du fronton de notre maison communale.

BILL adore aussi ses cinq chiens pourtant les siens ne meurent pas d'empoisonnement et certainement pas de vieillesse dans son chenil tapi d’excréments, après lui avoir fait une réflexion à ce sujet, nous avons été submergés de grésil à en avoir des nausées jusque dans notre maison durant une semaine, de cette forte odeur de grésil pure pour avoir osé, dire qu'on ne pouvait pas traiter des chiens de chasse aussi indignement. Pourtant, il nous prouvera plus tard qu'il avait un peu de cœur pour les chiens dans son élan il ira même signer une pétition les yeux fermés que son ami BOB avait effectué pour son chien nomade en mauvaise posture d’avoir certainement mangé une des charognes qu'il avait trouvé  sur son chemin ce que ne disait d'ailleurs pas la pétition qui visé plutôt un empoisonneur dans le village.

Le troisième Emmelt, le plus jeune, est le genre de personne qui nous ferait regretter notre comportement courtois et honnête envers lui.

Il fait ses petites affaire avec sa petite entreprise en pensant qu'il deviendra à l'avenir une personne incontournable grâce aux deux autres Dalton qui l'utilisent, il finira bien par obtenir des appels d'offre publics et sera certainement un jour conseiller municipal délégué à la voirie, car depuis qu’il livre du sable bénévolement à la commune un jour cela finira par une ultime reconnaissance.

Voilà que lui aussi, il avait récupéré un chien “Vagabond” comme le hasard n'arrive jamais seul, il, aurait, lui aussi, été victime d'un empoisonnement, ce n'est certainement dans sa gamelle vide que ce pauvre chien, c’est empoisonné, à l’abandon rarement à son domicile avec ses maîtres, la faim aux trousses il n’arrêtait pas de parcourir tous les champs, la truffe sans cesse dans les buissons en périphérie du village à la recherche certainement d'un gibier à se mettre sous les crocs, les chasseurs ne devaient certainement pas apprécier cette indélicatesse qu’il puisse se servir en gibiers à leur insu avant l'heure. Il faut savoir que ces deux chiens étaient en permanence en divagation. Franchement ! En quoi cela me concernerait étant plutôt la victime de ces canidés s'ils n'avaient pas eu l'idée de finaliser leur casse-croûte dans mon poulailler depuis un bon bout temps sans que cela puisse faire réagir leurs propriétaires malgré mes plaintes continuelles. Je ne suis ni chasseur ni le seul à posséder un poulailler. Nous sommes 18 familles à habiter le village. Sachant que la maison au fronton qui avait du raticide à disposition avait demandé pour cette période à tous ses administrés d'effectuer une éradication totale des rats et souris sur la commune.

Bob avait choisi ce moment pour avoir ma tête afin de régler ses sales rancunes qu'il accumulait depuis un moment, cette hécatombe avec les chiens tombait à point ! Il allait pouvoir présenter son addition en compagnie de ses deux autres complices pour contrer ma déclaration à l'assurance et quelle assurance ! J'ai vite appris à mes dépens qu'en étant qu'un particulier qu'il ne fallait surtout pas s'assurer à la même assurance que celle d'un exploitant agricole, surtout quand celle-ci traverse une sale période financière et qu'elle refuse tous règlements de litige," salut Cerise" toi ce personnage bidon qui vante les bienfaits de cette assurance minable, avec tes jeux idiots sur Facebook nous t'avons vue arrivé avec tes gros sabots pour effectuer de la pub cachée, alors que beaucoup de tes adhérents déçus te crachent leurs déceptions sur des litiges que ton siège n'assume pas en censurant systématiquement les commentaires négatifs sur la prise en charge de ton assurance que les  internautes bafoués ont été victimes. D'ailleurs depuis quelque temps, nous ne te voyons plus faire la belle des champs pour dépanner les paysans en panne de voiture. Ah ! L’assurance à la télé le seul endroit où elle est efficace et magique alors qu'en réalité elle est trop dégoûtante et pétrie de mauvaise foi à vouloir chercher à chaque litige de fausses certitudes à  trouver des échappatoires pour ne pas présumer que nous payons des primes justement pour couvrir les risques encourus ? Quant à votre médiateur maison est-il revenu de sa partie de pêche en Irlande était-il aussi bien couvert que moi au cas qu'il rencontre le Loch Ness, car j'ai attendu plus de 5 ans une réponse sans suite.

BOB le Dalton n°1 pour obtenir une collaboration sans faille a fait le choix d’empiffrer généreusement en chocolat, ou en pain d'épices et en bonbons de sa fabrication, qu'il ne pouvait certainement plus vendre à sa boutique, connaissant l'étendue de sa radinerie, ceci expliquerait cette générosité spontanée tellement grossière et intéressée à l'intention des enfants d'Emmelt (le Dalton n°3 ). Nos trois loosers et certains habitants pour donner l'illusion d'une entente cordiale entre habitants de ce village au lieu de se faire traiter de lâche dans leur dos ont aussi, signé la pétition scélérate que Bob avait fait rédiger par son épouse si haineuse.  "Au secours ! Un individu empoisonne les chiens du bourg ." Pour ensuite aller déposer une plainte contre X évidemment pour ne pas être poursuivi en diffamation...

BOB et sa tendre et chère épouse dans un délire de haute mythomanie qui les habitent depuis un certains temps, sont parvenus à expliquer aux hautes instances, qu'ils auraient aperçu des boulettes de pain empoisonnées le long de la propriété du voisin X, ces deux vicelards après coup auraient pu effectivement façonner des boulettes afin d'orienter la plainte, qui devait faire apparaître un coupable idéal sous les traits de ce voisin empoisonneur.

BOB est un curieux personnage qui aboie comme un roquet en vous mordillant sans cesse les chevilles pour vous provoquer, jusqu'au moment qu'il est défensivement repoussé ce dont il n'accepte pas que l'on puisse oser le secouer comme un prunier pour lui dire que ses sarcasmes doivent cesser, c’est suite à ce mouvement un peu viril et vexatoire qu’il partira en boitant en demandant à son épouse de lui trouver un manche de pioche pour prouver sa force sur ce vilain personnage qui est resté là, imperturbable face à ça menace. Quand enfin il décida de suivre les conseils de son épouse qui lui indiqua qu’il ne faisait pas le poids et qu’il serait sage qu’il arrête immédiatement sa provocation de Yorkshire agressif.

Grimaçant sur une douleur imaginaire  venant de son épaule droite même pas effleurée dans la bousculade, Bob décida de parti tout en vociférant un torrent d’injures envers cet individu de voisin qu’il exècre par-dessus tout. Bob fouillait du regard le voisinage à la recherche d’un témoin qui pourrait le cas échéant lui témoigner un peu de compassion et lui fournir une aide pour obtenir le statut d’innocente victime, en adoptant toujours son apparence du yorkshire triste à la recherche d’une caresse réconfortante, il alla aboyer des spasmes revanchards dignes de la Comédia-ell'arte. Lui et son épouse iront gémir auprès d'un médecin de permanence afin d’obtenir le certificat médical un sésame pour porter plainte sans pouvoir obtenir un seul jour d’arrêt de travail, puis ce fut la visite à la gendarmerie pour déposer une plainte pour avoir perdu son ego et son statut de roquet provocateur tout en pratiquant ensuite l'esquive, son sport favori, en étant proche hors de portée de mains de la personne qu’il insulte pour lui aboyer ses insultes insolentes et dure à entendre en agressant violemment avec des paroles fétides qui font encore plus mal qu'un uppercut.

Chers Dalton sachez que vous n'allez pas m'accuser impunément, ce sera la justice qui calmera à chacun de vous, vos ardeurs de calomnies fallacieuses que vous déversez sur notre maison avec un acharnement irrationnel.
Nous savons que vous, et la maison au Fronton, vous avez fait un pacte pour le pire afin de  compliquer sérieusement notre vie, vous auriez été tellement heureux de nous voir partir de ce village, mais nous, nous ne vous ferons pas cet ultime cadeau, même avec les pieds devant comme l'aurez souhaité un peu trop fortement certains.

Un conseil, vous devriez balayer devant votre porte avant d’effectuer des pétitions nauséabondes. Un jour, vous vomirez quand vous serez enfin des hommes adultes et lucides pour vous apercevoir que vous avez parcouru un moment de votre vie sur un maudit chemin dont vous avez pris plaisir à cabosser abondamment.
Sachez que le rouge de la honte ne rougeoie même plus vos visages qui ne reflètent que le parjure d’une méchanceté insolente. Continuez donc à cracher votre venin, je suis maintenant immunisé de votre haine venimeuse. D'ailleurs ! Je peux vous garantir que je n'hésiterai pas à faire connaître mon désaccord dès que j'aurai un sérieux doute sur votre probité me concernant ....

https://beurlaylacata.monsite-orange.fr

Bonne fête les voisins ! Surtout à l'idiot ! Qui a inventé cette hypocrite journée annuelle, pour ensuite médire le reste de l'année sur eux.

423_622410501119530_1390875586_n